Quels sont les barèmes de salaire ?

Dans la plupart des cas, des barèmes ont été fixés au sein de la commission paritaire de ton employeur (c’est-à-dire le secteur d’activités : Horeca, grande distribution, etc.). Dans ce cas, ton salaire est soumis à ces barèmes.

S’il n’existe aucun barème spécifique dans ton secteur et que tu es engagé pour moins d’un mois calendrier, ton employeur peut fixer librement le montant de ton salaire.

S’il n’existe aucun barème spécifique dans ton secteur et que tu es engagé pour une période d’au moins un mois calendrier, alors tu as droit au revenu minimum mensuel moyen garanti (RMMMG), qui varie en fonction de ton âge.

Tu peux recevoir ce salaire sur ton compte bancaire ou celui de tes parents car tu n’es pas obligé d’en avoir un à ton nom.

Sache également que le paiement de la rémunération en cash est interdit. Les exceptions qui existaient autrefois dans certains secteurs (Horeca ou boulangerie) ont été supprimées.

Âge Pourcentages du RMMG Montants bruts appliqués actuellement Salaire horaire minimum pour un contrat 38h/semaine
moins de 17 ans 67 % 1.234,33 € 7,49 €
17 ans 73 % 1.344,86 € 8,17 €
18 ans 79 % 1.455,40 € 8,84 €
19 ans 85 % 1.565,94 € 9,51 €
20 ans 90 % 1.658,05 € 10,07 €
21 ans et plus 100% 1.842,28  € 11,19  €

Les cotisations sociales, c’est quoi ?

Les cotisations sociales sont des prélèvements sur le salaire pour financer les prestations sociales (chômage, pension, allocations familiales, etc.)

Lorsqu’un employeur engage un travailleur, il doit le déclarer à l’ONSS (Office National de Sécurité Sociale) et payer des cotisations patronales sur sa rémunération. C’est la même chose pour toi ; les cotisations sociales sont directement retirées de ton salaire. Tu peux l’apercevoir sur ta fiche de paie (le salaire brut – les cotisations sociales et les impôts = le salaire net).

Avantage pour les étudiants

Quand tu es engagé en tant qu’étudiant, les cotisations sociales que l’on prélève sur ton salaire sont réduites. Concrètement, on ne retire que 2,71% de ton salaire brut (au lieu du taux ordinaire de 13,07%). Cela te permet d’avoir un salaire net plus élevé !

Maximum 475 heures par an

Attention, pour bénéficier des cotisations réduites, tu ne peux pas dépasser 475 heures de travail par année civile (c’est-à-dire, du 1er janvier au 31 décembre).

Tu peux choisir de travailler plus de 475 heures sur l’année mais tu paieras des cotisations sociales plus élevées dès la 476ème heure de travail.

Pour vérifier le nombre d’heures que tu as déjà prestées et connaître le nombre d’heures restantes dans ton quota, rends-toi sur le site studentatwork.be. Tu peux également y obtenir une attestation qui précise le nombre d’heures qu’il te reste : ce document est de plus en plus souvent demandé par les employeurs ! N’hésite pas à te rendre dans un centre Infor Jeunes ou dans un Espace Public Numérique si tu as besoin d’aide pour te procurer ton attestation.

Attention, sois attentif à ton compteur notamment dans le cas d’un préencodage de tes heures de travail par ton employeur qui ne correspondrait pas aux heures réellement prestées. Une régularisation des heures de ton compteur devra être réalisée par après afin d’éviter que tu sois perdant si tu as travaillé moins d’heures que prévu.

Secteurs d’activités spécifiques

Dans certains secteurs d’activités, il existe des règles particulières.

D’une part, les heures de travail dans ces secteurs ne rentrent pas dans le quota des 475 heures job étudiant.

Et d’autre part, des règles différentes s’appliquent au niveau de l’ONSS, et donc, des cotisations sociales. C’est le cas notamment si :

  • Tu exécutes un travail occasionnel pour les besoins du ménage d’un employeur, sans dépasser 8 heures par semaine. Dans ce cas, tu n’es pas soumis à l’ONSS et tu ne dois donc pas payer de cotisations sociales.
    Exemple : Le baby-sitting (maximum 8 heures/semaine).
  • Tu effectues un travail dans le secteur socioculturel pendant maximum 300 h/an, avec un plafond trimestriel de 100 heures (sauf pour le troisième trimestre : plafond de 190 heures). De nouveau, tu ne dois pas être déclaré à l’ONSS pour ces 300 heures et, par conséquent, tu ne payeras aucune cotisation sociale sur ta rémunération. On parle parfois de « contrat article 17 ». Exemple : Un job d’animateur sportif.
  • Tu effectues un travail occasionnel dans l’agriculture, l’horticulture ou l’Horeca. Dans ce cas, tu dois être déclaré à l’ONSS mais tu bénéficies de cotisations sociales diminuées, à certaines conditions.
    Exemple : Faire la moisson chez un agriculteur ou travailler dans un bar.

Pour ce qui est de l’Horeca, consulte Horeca@work. Il s’agit d’un service en ligne qui te permet de voir pendant combien de jours tu peux encore bénéficier de ce régime avantageux.

Dois-je payer des impôts ?

Tu devras payer des impôts si tes revenus annuels bruts imposables (= tes salaires bruts – tes cotisations sociales) sont supérieurs à 13.242,86 € pour tes revenus de 2022, déclaration fiscale en 2023. Pour chaque nouvelle année, nous te conseillons de ne pas dépasser le plafond de l’année antérieure de manière à éviter toutes mauvaises surprises pour l’exercice d’imposition suivant.

Dois-je toujours déclarer mes revenus ?

Oui ! Même si tu n’as pas dépassé le plafond autorisé, tu dois tout de même déclarer tes revenus. Si tu as travaillé en 2021, tes revenus devront être déclarés en 2022 au moyen de ta propre déclaration fiscale et ce, peu importe ton âge et les revenus que tu as perçus.

Par contre, tu ne dois pas forcément remplir toi-même ta déclaration fiscale. En effet, si tu as uniquement ton job étudiant à déclarer, tu vas recevoir une déclaration simplifiée qui aura été pré-remplie par l’Administration fiscale. Si toutes les informations sont correctes, tu n’as rien à faire. Dans le cas contraire ou si tu as une situation particulière, tu devras contacter l’Administration fiscale pour « contester » la déclaration pré-remplie.

Si tu as la déclaration simplifié, tu la recevras sous format papier. Dans les autres cas, tu as le choix entre une déclaration papier ou électronique (via Tax-on-web ou MyMinfin).

Si tu optes pour la version papier, tu dois en principe recevoir le document avant le 1er juin 2022. Si ce n’est pas le cas, contacte le SPF Finances au 02/572.57.57.

Quelle incidence sur les impôts de mes parents ?

Tes parents bénéficient d’une diminution d’impôts car tu es, en principe, « à leur charge ». Mais ils pourraient perdre cet avantage si tes ressources venaient à dépasser un certain montant.

Lorsque l’on parle de tes ressources, cela reprend l’ensemble de tes rentrées financières. Il peut donc s’agir de la rémunération de ton job étudiant, à laquelle on additionne l’éventuelle rente alimentaire dont tu es bénéficiaire (y compris celle versée à l’un de tes parents en ton nom).

Montants pour l’année de revenus 2022 – Déclaration fiscale de 2023
Situation du jeune Ressources brutes à ne pas dépasser pour rester à charge de ses parents
Jeune à charge d’un couple marié ou de cohabitants légaux  7.272,50 €
Jeune à charge d’un contribuable isolé  9.210 €
Jeune handicapé à 66% à charge d’un contribuable isolé  10.910 €

Exemple : en 2022, tu as perçu 6.000€ brut et tu es à charge de tes parents (couple marié). Ton revenu brut n’est pas supérieur au seuil de 7.272,50 €. Tu restes donc bien à charge de tes parents pour l’année de revenus 2022.

Pour cette année nouvelle, nous te conseillons de ne pas dépasser le plafond de l’année antérieure de manière à éviter toutes mauvaises surprises pour l’exercice d’imposition suivant.

Si tu désires plus d’informations sur ce calcul, tu peux contacter le SPF Finances au 02/572.57.57.

Vais-je garder mes allocations familiales ?

Avant 18 ans

Tu as droit aux allocations familiales sans conditions jusqu’au 31 août de l’année civile au cours de laquelle tu atteins l’âge de 18 ans.

Après 18 ans et jusque 25 ans

Pour conserver les allocations familiales, tu dois respecter le seul quota des 475 heures annuelles.

Jeunes nés avant 01/2001

Si tu as entre 18 et 25 ans, tu conserveras ton droit aux allocations familiales si tu suis des études.

Jeunes nés après 01/2001

Si tu as entre 21 et 25 ans, tu conserveras ton droit aux allocations familiales tant que tu suis des études.

Toutefois si tu as entre 18 et 21 ans (21 ans non compris), il n’est pas nécessaire de prouver la poursuite d’études pour percevoir tes allocations familiales.

Si tu es en alternance

Si tu suis une formation de chef d’entreprise ou de coordination et d’encadrement, tu ne devras pas percevoir un revenu supérieur à 715,46 € (ce montant correspond uniquement aux revenus perçus pendant le stage pratique. Il n’y a dès lors pas de cumul entre les revenus de ton job étudiant et les revenus que tu perçois suite à ta formation) pour continuer à bénéficier de tes allocations familiales.

Pour les autres formations en alternance, aucun plafond de revenus ne doit être respecté.

Si tu perçois un revenu de remplacement

Tu conserveras ton droit aux allocations familiales si tu reçois une allocations du CPAS ou encore des indemnités de maladie/incapacité de travail.

Si tu es salarié ou indépendant

Enfin, sache également que si tu travailles en tant que salarié ou indépendant (hors occupation étudiant, indépendant sans cotisation sociale et formation en alternance), la limite des 240 heures trimestrielles s’appliquera.

Après 25 ans

Tu ne reçois plus d’allocations familiales.

Partager