À partir de quel âge puis-je travailler ?

Dès l’âge de 15 ans, tu peux conclure un contrat d’occupation étudiant, à condition que tu aies déjà suivi les deux premières années de l’enseignement secondaire (sans forcément les avoir réussies). Si tu n’as pas encore suivi ces deux années, tu dois attendre d’avoir 16 ans pour travailler.

Y a-t-il des conditions ?

Tu peux travailler en tant qu’étudiant si :

  • Tu suis l’enseignement secondaire ou supérieur ;
  • Les études constituent ton activité principale et ton job est secondaire. Exemple : Un travailleur qui suit des cours du soir pour obtenir un baccalauréat n’a pas le statut d’étudiant ; son activité principale est de travailler.
Tu as des doutes sur le fait que tes études soient bien considérées comme ton activité principale ou tu ne retrouves aucune explication sur ta situation ? Tu peux contacter un centre Infor Jeunes (inforjeunes.be) ou le Contrôle des lois sociales au 02/233.41.11.

Si tu suis une formation en alternance, tu peux travailler en tant qu’étudiant sous trois conditions :

  • En dehors des heures d’enseignement/ formation et des heures de pratique professionnelle ;
  • Chez un autre employeur que celui de la pratique professionnelle, et en dehors des mois de juillet et août ;
  • Ne pas bénéficier d’allocations de chômage ou d’insertion.

Tu ne peux pas travailler en tant qu’étudiant si :

  • Tu possèdes un contrat de 12 mois ou plus auprès d’un employeur. Après ces 12 mois, soit tu restes lié à cet employeur et ton contrat étudiant devient un contrat ordinaire (moins avantageux), soit tu te tournes vers un autre employeur pour pouvoir continuer à travailler en tant qu’étudiant ;
  • Tu suis des cours du soir ou une autre forme d’enseignement à horaire réduit ;
  • Tu suis un enseignement à temps partiel.

Il y a une exception à ce dernier point : tu peux travailler pendant les vacances scolaires si tu es  encore soumis à l’obligation scolaire et que tu suis uniquement un enseignement ou une formation à temps partiel.

Si tu accomplis des travaux faisant partie de ton programme d’études dans le cadre d’un stage non rémunéré, cela ne peut pas être considéré comme du travail étudiant.

Dans tous les cas, tu dois bien garder en tête que pour pouvoir travailler sous le statut étudiant, étudier doit être ton activité principale. Ton job doit être accessoire à tes études.

Le contrat que je signe doit-il obligatoirement être un contrat étudiant ?

Si tu rentres dans les conditions pour pouvoir conclure un contrat d’occupation étudiant, c’est effectivement ce type de contrat que vous devez conclure, et pas un autre. Il ne s’agit pas d’un choix, même si toi et ton employeur auriez préféré opter pour un contrat de travail ordinaire.

Mon employeur peut-il me demander de prouver mon statut étudiant ?

Oui ! Il est même légalement obligé depuis le 1er janvier 2020 de s’assurer que tu es bien un étudiant. Il peut donc te demander de lui transmettre une preuve de ton statut, comme par exemple une copie de ton attestation d’inscription à une (haute) école ou à une université.
Attention, l’ONSS n’accepte pas : une déclaration sur l’honneur, une copie de ta carte étudiant ni une attestation student@work.
En cas de contrôle, si ton employeur n’est pas en mesure de prouver que tu as le statut étudiant, il s’expose à des sanctions.

Étudiant indépendant, c’est possible ?

Tu as l’âme d’un entrepreneur ? Tu rêves de lancer ton affaire tout en continuant tes études ? Un statut spécial pour les étudiants indépendants de moins de 25 ans existe. Il te permet de bénéficier de certains avantages, tout comme les étudiants salariés (cotisations sociales, impôts, mutuelle, etc.).

Ce qu’il faut savoir :

  • Si l’ensemble de tes revenus annuels ne dépassent pas 6.996,89 € (montant indexé annuellement), tes revenus sont totalement exemptés de cotisations sociales.
  • Si l’ensemble de tes revenus se situent entre 6.996,89 € et 13.993,78 €, tu vas devoir payer par trimestre une cotisation sociale réduite susceptible de varier entre 0 à 358,59 €.
  • Si tu perçois plus de 13.993,78 € par an, tu deviens un indépendant à part entière et tu seras assujetti en tant que tel. Tu devras donc payer une cotisation qui s’élève au minimum à 717,18 € par trimestre (montant indexé annuellement).

Durant les 3 premières années de ton activité en tant qu’étudiant indépendant, tu devras payer une cotisation sociale provisoire forfaitaire de 79 € par trimestre.

Tu trouveras tous les renseignements nécessaires et les démarches à effectuer pour être étudiant indépendant en te rendant dans un guichet d’entreprises ou dans un centre Infor Jeunes près de chez toi.

Partager